Interview Loic DACCORD : Rider Alpinefoil

Interview de loic DACCORD en ce début Janvier 2015

Bonjour loic, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Loic Daccord j’ai 30…. Heuuuu 33 ans. Je suis originaire de la région grenobloise et je me suis installé en Nouvelle-Calédonie depuis maintenant plus de 7 ans. Je suis venu à Nouméa après avoir terminé mes études en fac. de sport et BEESAN. J’ai toujours eu des activités physiques pluridisciplinaires, dont le volley ball et la natation en compétition, snowboard, ski, parapente et windsurf. Arrivé ici, en attendant mon matos de planche qui arrivait en bateau sous 4 mois, j’ai gouter au kite et ne l’ai plus lâché.

Où navigues-tu principalement en kitefoil ?

Sur le spot du Méridien à Nouméa, à 1 Km de chez moi. La Calédonie est entourée d’une barrière de corail qui forme un lagon aux eaux peu profondes, formant ainsi un formidable terrain de jeux aux multiples ilots à visiter. Le plus souvent je fais le tour de l’ilot canard et l’ilot maitre, environ 14 km pour faire un tour.

Depuis combien de temps pratiques-tu le kitefoil, et combien de sessions environ par mois ?

J’ai commencé le kite en arrivant sur le territoire, d’abord en twin-tip puis est venu la race, le speed et depuis un an et demi le foil. Ici nous avons la chance d’avoir 300 jours de soleil par an et presque autant de vent. Ce qui me permet de naviguer toute l’année au rythme de une à deux fois par semaine.

Quel niveau as-tu, es-tu plus attiré par la race ou le freestyle ?   

J’ai une attirance particulière pour la course, aussi bien le slalom, que le speed et la race. Je pratique la compétition depuis maintenant 3 ans. Je suis sur la seconde marche du podium cette année. Pour ce qui est du niveau de pratique il est difficile de se situer vraiment, mais je peux juste dire que je passe les virements de bord et jibes en aérien, et je suis en V max à 29,9 nœuds.

Pratiques-tu la compétition en foil ?

Je pratique la compétition en foil depuis cette année seulement et selon le format de course. Le championnat local prévoit différents formats de course (slalom, speed crossing et race) et ce sur différents sites de pratique qui ne permettent pas de courir sur foil à chaque étape. Le slalom reste la discipline reine avec une participation en twin type beaucoup plus démocratisée. D’où aujourd’hui la nécessité d’être polyvalent et bon sur chaque support.

Es-tu sponsorisé ?

Je bénéficie de bon prix sur les ailes Ozone auprès du revendeur local : Airpacifik Antoine et du soutient de Damien Chaboud d’Alpinefoil. Pas de sponsor.

Quel est ton Quiver actuel Foil et Aile de kite ?

J’ai 13, 9 et 7m2 Edge Ozone 2014 et un Alpinefoil bien sûr avec les boards race RX-V6 et wave CX-V6 et l’aile de race.

Comment trouve tu les produis Alpinefoil  (Board + Foil),  Accessibilité / Performance ?

Depuis un an et demi, j’ai testé beaucoup de foils différents et je trouve l’Alpine foil beaucoup plus abouti aujourd’hui. Je trouve la board de race accessible à tous les niveaux de pratique. Elle est aussi très bien proportionnée pour le light wind. Aujourd’hui je navigue qu’avec cette planche dans toutes les conditions de vent et de houle. Pour le foil, je suis surpris par sa stabilité et son cap.

Le monde du foil est en effervescence et en constante évolution, alors que l’Alpinefoil a su être novateur et en avance sur son temps, ce qui permet à ce produit âgé d’environ 2 ans d’avoir toujours un temps d’avance sur la concurrence.

En conclusion je suis tombé sur Damien par un heureux hasard et j’ai tout de suite flashé sur le design de l’Alpinefoil. La version standardisée et commercialisée du foil est  très accessible. Même si l’aspect performance est au rendez-vous je pense que les futures évolutions se feront sur la personnalisation du matériel et un élargissement de la gamme d’ailes de foil (j’attends l’aile de speed). Je tiens particulièrement à remercier Damien Chaboud pour sa présence et son accompagnement aussi je le félicite du travail fourni et du produit qu’il a mis au monde. Les sensations produites par l’Alpinefoil sont difficilement descriptives, mieux que d’en parler il faut l’adopter… allez ciao je vais sur l’eau.

Interview de Loic DACCORD - Rider Alpinefoil "Crédit photo: Éric Bellande"

actualité blog kitefoil AlpineFoil Foil Hydrofoil Kitefoil Board foilboard

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau