Tests, Avis et retour clients

  • Interview Loic DACCORD : Rider Alpinefoil

    Interview de loic DACCORD en ce début Janvier 2015

    Bonjour loic, peux-tu te présenter en quelques mots ?

    Loic Daccord j’ai 30…. Heuuuu 33 ans. Je suis originaire de la région grenobloise et je me suis installé en Nouvelle-Calédonie depuis maintenant plus de 7 ans. Je suis venu à Nouméa après avoir terminé mes études en fac. de sport et BEESAN. J’ai toujours eu des activités physiques pluridisciplinaires, dont le volley ball et la natation en compétition, snowboard, ski, parapente et windsurf. Arrivé ici, en attendant mon matos de planche qui arrivait en bateau sous 4 mois, j’ai gouter au kite et ne l’ai plus lâché.

    Où navigues-tu principalement en kitefoil ?

    Sur le spot du Méridien à Nouméa, à 1 Km de chez moi. La Calédonie est entourée d’une barrière de corail qui forme un lagon aux eaux peu profondes, formant ainsi un formidable terrain de jeux aux multiples ilots à visiter. Le plus souvent je fais le tour de l’ilot canard et l’ilot maitre, environ 14 km pour faire un tour.

    Depuis combien de temps pratiques-tu le kitefoil, et combien de sessions environ par mois ?

    J’ai commencé le kite en arrivant sur le territoire, d’abord en twin-tip puis est venu la race, le speed et depuis un an et demi le foil. Ici nous avons la chance d’avoir 300 jours de soleil par an et presque autant de vent. Ce qui me permet de naviguer toute l’année au rythme de une à deux fois par semaine.

    Quel niveau as-tu, es-tu plus attiré par la race ou le freestyle ?   

    J’ai une attirance particulière pour la course, aussi bien le slalom, que le speed et la race. Je pratique la compétition depuis maintenant 3 ans. Je suis sur la seconde marche du podium cette année. Pour ce qui est du niveau de pratique il est difficile de se situer vraiment, mais je peux juste dire que je passe les virements de bord et jibes en aérien, et je suis en V max à 29,9 nœuds.

    Pratiques-tu la compétition en foil ?

    Je pratique la compétition en foil depuis cette année seulement et selon le format de course. Le championnat local prévoit différents formats de course (slalom, speed crossing et race) et ce sur différents sites de pratique qui ne permettent pas de courir sur foil à chaque étape. Le slalom reste la discipline reine avec une participation en twin type beaucoup plus démocratisée. D’où aujourd’hui la nécessité d’être polyvalent et bon sur chaque support.

    Es-tu sponsorisé ?

    Je bénéficie de bon prix sur les ailes Ozone auprès du revendeur local : Airpacifik Antoine et du soutient de Damien Chaboud d’Alpinefoil. Pas de sponsor.

    Quel est ton Quiver actuel Foil et Aile de kite ?

    J’ai 13, 9 et 7m2 Edge Ozone 2014 et un Alpinefoil bien sûr avec les boards race RX-V6 et wave CX-V6 et l’aile de race.

    Comment trouve tu les produis Alpinefoil  (Board + Foil),  Accessibilité / Performance ?

    Depuis un an et demi, j’ai testé beaucoup de foils différents et je trouve l’Alpine foil beaucoup plus abouti aujourd’hui. Je trouve la board de race accessible à tous les niveaux de pratique. Elle est aussi très bien proportionnée pour le light wind. Aujourd’hui je navigue qu’avec cette planche dans toutes les conditions de vent et de houle. Pour le foil, je suis surpris par sa stabilité et son cap.

    Le monde du foil est en effervescence et en constante évolution, alors que l’Alpinefoil a su être novateur et en avance sur son temps, ce qui permet à ce produit âgé d’environ 2 ans d’avoir toujours un temps d’avance sur la concurrence.

    En conclusion je suis tombé sur Damien par un heureux hasard et j’ai tout de suite flashé sur le design de l’Alpinefoil. La version standardisée et commercialisée du foil est  très accessible. Même si l’aspect performance est au rendez-vous je pense que les futures évolutions se feront sur la personnalisation du matériel et un élargissement de la gamme d’ailes de foil (j’attends l’aile de speed). Je tiens particulièrement à remercier Damien Chaboud pour sa présence et son accompagnement aussi je le félicite du travail fourni et du produit qu’il a mis au monde. Les sensations produites par l’Alpinefoil sont difficilement descriptives, mieux que d’en parler il faut l’adopter… allez ciao je vais sur l’eau.

    Interview de Loic DACCORD - Rider Alpinefoil "Crédit photo: Éric Bellande"

  • Duck tack en Alpinefoil par Pieter Zweers

    Pieter ZWEERS nous montre comment réaliser des ducks tack en hydrofoil. La vidéo a été enregistrée sur l'île de BONNAIRE sous le vent dans les petites Antilles, on remarque un plan d'eau totalement flat d'un bleu turquoise. Pieter était équipé de l'aile XLP Standard et de la planche RX-V6, merci à lui pour cette vidéo.

    https://docs.google.com/file/d/0B_Bk2-QAwtB5MUNiWWJDR1pJakk/edit

  • Découverte de l'Alpinefoil par Nicolas Jacquemond

    Récit de Jacquemond Nicolas lors de ses premiers pas en Alpinefoil :

    Après une première session à Fos dans 25kt, direction Giens pour quelques jours de douceur pour tester enfin cet hydrofoil dont la finition fait juste envie d’aller rider !

    Jour 1 : 6 à 7 kt à la Badine… light pour une 2ème session mais trop envie… Foil vite monté, je sors la lotus 15m et GO ! La planche est nickel pour le waterstart, un strap devant puis stable dans l’eau avant de monter. Poids sur l’avant pour ne pas décoller trop tôt et faire quelques bords sans monter comme conseillé par Damien Chaboud concepteur de l'Alpinefoil et FEU !

    Jour 2 : Le Vent fait le yoyo entre 9 et 13 kt, je retiens la leçon et prend la Speed IV 10m.
    Ah ! Enfin perché là haut, je peux tester les différentes allures et cap… un bonheur ! Certes c’est sensible, une pression de trop, une sur- réaction : BIM c’est la giffle; mais avec une aile qui vole avec peu d’air, stable… et surtout pas trop puissante, je découvre d’autres possibilités de navigation à cet Alpine Foil.

    Jour 3 : The day !
    Almanarre , vent off, glassy. Session du matin, je trouve de suite mes marques (le cerveau à affiner les connexions pendant la nuit) et arrive à faire des bords de plus d’1km avec des changements de cap, d’allures…

    Jour 4 : + de vent et Vagues à la Badine, test de la board CX-V6 Convertible : Bonne session avec test de virages cours et remontées au vent : un peu de temps d’adaptation pour carver serré (moins de poids sur l’avant car la board est courte). Bonne remontée au vent malgré les petits ailerons.

    Jour 5 : Début novembre à la Franqui !
    Hop, Foil avant que ça monte trop. En 6m ce sera suffisant. Bien bien sport en Foil car encore une fois l’onde sous marine des vagues emmène l’aile du foil… il faut s’éloigner. Mais la houle monte et le vent rentre par à-coups. Et là malgré les sensations assez bonnes en étant perché, je réalise que la taille de la houle en pleine mer est trop haute pour être tranquillou.
    Obligé de faire descendre ou remonter le foil en fonction des creux et bosses des collines sinon… c’est la sortie des ailettes ou alors plantage… Après 1H de ride perché avec de belles boites, j’abdique devant la taille de la houle et surtout l’attrait pour les belles déferlantes. Le surf : Je commence à m’habituer à cette jolie petite planche bien bien pratique.

    Bilan : A part des courbatures et des contusions aux côtes, de très bonnes sensations sur ce petit bijou. Il va falloir du temps pour maitriser la bête mais dès les premiers instants on est addict à cette douceur de navigation qui devient bien radicale si on souhaite envoyer les watts. Il va falloir en faire encore pour affiner tout ça et passer un jibe perché !
    En surf, la planche demande un petit temps d’adaptation pour ceux qui rident avec un surf radical. C’est un surf pas prise de tête, assez rapide et ludique.

  • Pieter Zweers Rider Alpinefoil sur l'ile de BONNAIRE

    Pieter Zweers nous fait partager sa passion pour le kitefoil sur l'île de BONNAIRE proche du Vénézuela. Pieter est équipé de la Planche RX-V6 et de l'Alpinefoil 4.5 avec l'aile XLP. Voici quelques photos de lui en train de rider et de réaliser de beau Duck Tack sur un plan d'eau complétement flat étant donné que le spot ce situe sous le vent. Merci à lui pour le partage d'expérience.

     

     

     

  • Hugo CHABOUD - Jeune Rider prometteur du team Alpinefoil

    Hugo Chaboud (15 ans) découvre le kite à l'âge de 12 ans. Avec une certaine aisance, hugo apprend dès ces premières sorties et commence à avoir un certain niveau en freestyle notamment en kitesurf et snowkite. Il progresse très vite et commence à faire ses premières compétitions en ce début d'année 2014. Il découvre le kitefoil tout simplement en voyant son père bricoler des foils dans le garage. Il s'initie au kitefoil depuis Avril 2014 et commence déjà à passer les Jibes perchés. Hugo utilise l'Alpine 4.5 avec l'aile XLP qu'il apprécie ainsi que la Planche Rx-v6 qui lui permet de débuter en confiance et de faire les manœuvres plus facilement.

                                      

    Hugo n’a pas pu pratiquer le kitefoil cet été à cause de son bras droit cassé, il nous revient en cette fin d’Automne et nous montrent tous ces talents.

    Voici quelques photos de Hugo lors de sa 4ème session de kitefoil en AlpineFoil au lac du Monteynard 38 lors de la journée du samedi 25 octobre 2014. Merci au photographe : Marc BENOIT 

     

      

     

     

  • Alpinefoil en Corse avec Vincent DAUBAGNA

    Vincent DAUBAGNA, Dernier rider en date à faire partie de la Team Alpinefoil, nous présente son retour sur l'Alpinefoil 4.5 full carbone avec le surf CXV6 Wave convertible surfkite.
     
    Deux sessions sur l'île de beauté : 
     
    La première à Propriano en ce mois de Septembre 2014, en mer relativement calme, 10 kts en Bandit 9m. Vitesse de pointe 23 kts, mais surtout enchainement fluide de jibes et de virements grace à l’aile XLP à haute portance (Xtra Large Program). Une navigation toute en douceur sur les eaux turquoises de l’île de beauté. 
     
     
     
     
    La seconde session en baie de Figari, vent rafaleux 20/25 kts, plan d’eau clapoteux, en Bandit 7m. L’Alpinefoil reste contrôlable et stable malgré les rafales. 
     
    Ses points forts sont : la plage de vitesse, l’aile portant dans les transitions lentes tout en restant contrôlable à haute vitesse, permettant des appuis fermes et une remontée au près impressionnante. Elle permet de naviguer selon ses envies, de passer en quelques secondes d’un jibe doux à une prise de vitesse rapide et nerveuse (à hauteur de 3 fois la force du vent…). Les variations d’allure et de cap sont sans limite. Un vrai avion de chasse...
     
     

  • Alpinefoil en Grèce 2014 Kitefoil et Surfkite

    Retour de Daniel MEIER (Kitefoileur Suisse):

    Vacances kite en Gréce avec le concept de voyage Alpinefoil.

    Les boardbag  Alpinefoil et le poids modéré de l'ensemble Alpinefoil est parfait pour des vacances en avion.

    À Rhodes, en Grèce nous avons eu des conditions avec de vagues, de flat , de clapot et parfois forte houle. Le vent était de faible à fort 25-30 à 8-10 noeuds. La plupart du temps aux environs de  20 Kn.

    J'ai utilisé la planche de surf avec l'Ozone Catalyst en 10 m² et 8 m² dans des conditions de vagues magnifiques. j'ai eu beaucoup de plaisir ! Tout est possible et très facile à naviguer. Une planche de surf magnifique dans lequel vous pouvez vous attendre au pur plaisir!

    Il a été démontré que l'Alpinefoil peut être utilisé n'importe où sans aucun problème. J'ai eu beaucoup de plaisir dans toutes les conditions et j'ai beaucoup appris.


    Je remercie l'équipe Alpinefoil pour le très bon travail et le développement.

    Ce sont mes meilleures vacances de kite !!

    La vidéo de son séjour : https://www.youtube.com/watch?v=FrzPFuRFNW4

  • Surfkite board Wave CX-V6 / Retour de Christophe MARIN

    Voici un petit retour d'un client sur la board Wave CX-V6 en mode Surfkite !

    Navigation en foil ce jour au lac puis passage en mode surfkite avec la board Wave CX-V6... montée avec des ailerons FCS. Grosse banane, super session de 2 h en 10 m2, cette board est vraiment agréable à surfer, permet des jibes bien serrés et courts, hyper tolérante au changement de pied (comme en mode foil d'ailleurs), gros cap en reculant le pied arrière au niveau des ailerons, très bonne glisse, bref j'ai AIMÉ ! Le volume aide bien à passer les molles du Monteynard, je voulais tester avant d'aller rejoindre Marc à Quiberon la semaine prochaine pour le Houat Aile's, nickel je ne prendrais que le foil et la board AF ! Pas de surf supplémentaire.