Aile Windfoil - ULW 1200

L'aile de Windfoil ULTRA LIGHT WIND - ULW 1200

« Du plaisir à tout point de vue  »

Forcé de constaté que la majorité des windfoilers sont d’ancien windsurfers qui n’ont plus 20 ans et en Windfoil on sait tous qu’un pumping efficace détermine directement votre aptitude en plage basse. C’est à partir de ce constat que l’équipe AlpineFoil a voulu concevoir l’arme quotidienne pour la majorité des pilotes qui souhaite lutter contre la tonicité, la légèreté et la puissance des moins de 25 ans….

Née d’une collaboration étroite entre plusieurs riders et l’équipe AlpineFoil. Nous avons défini les meilleures qualités d’une aile de light wind comme critères de référence tant pour le départ plage basse que pour la maniabilité en vol et le comportement en conditions fortes.

Durant notre période de développement, nous avons testé des prototypes en usage quotidien, les retours très fins que nous avons reçu ont été retravaillés dans la conception, jusqu’à ce que nous ayons non seulement atteint, mais même dépassé les critères que nous nous étions fixés.

A la fin, les riders n’avaient plus qu’une question en tête : quand est-ce qu’on l’aura cette 1200?

Cette 1200 c’est avant tout un planeur basse consommation. Son allongement important associé à son profil issu des Kitefoils de compétition lui procure une traînée minimaliste pour cette surface et une allure racée.

Notre ambition n’étant pas de créer une machine de race mais bien l’arme quotidienne pour la majorité des pilotes, il nous fallait assagir l’ensemble.

 

Les spécifications de ce nouvel aileron de windfoil

1920 alpinefoil windfoil wing ulw1200 9515

Alpinefoil ULW 1200 VS RLW 700

- Le ratio du profil a donc été minutieusement augmenté jusqu’à obtenir le meilleur compromis entre glisse accessibilité et départ plage basse.

-Le centre de poussée moyen de l’aile a lui été reculé pour obtenir une poussée plus faible pratiquement équivalente à la 900. En conditions forcissante le comportement reste sain et on ne se fait pas éjecter hors de l’eau.

-La corde importante sur toute l’envergure de l’aile couplée à ce nouveau ratio de profil offre une vitesse de décrochage particulièrement basse et une tolérance hors norme. L’apprentissage des transitions est intuitif et évident.

-Cette ULW 1200 est dotée d’une stabilité maximale rendue possible par le dessin d’un nouvel arc qui se termine par de légères retombées en bout de plume. La courbure de cette nouvelle voûte est le résultat d’un compromis entre stabilité et rendement.. De manière générale, la maniabilité et la stabilité du foil sont nettement augmentées sur cette ULW 1200.

-L’aile est progressive et douce sur tous les axes du vol elle offre ainsi un réel plaisir en cruising et en downwind.

-Cette nouvelle aile avait pour principale mission de nous surprendre par ces aptitudes en plage basse. Le départ en windfoil par vent léger est le résultat d’un pumping puissant et efficace. Pour cette ULW 1200 nous voulions faciliter cette phase cruciale. Deux coups de pumping en 1200 sont équivalents à environ dix coups en 900, l’appui sur l’aile est immédiatement présent et la puissance directement transmise de l’aile au foil.

-Chaque étape de la conception est donc un savant mélange entre performances accessibilité et aptitude en plage basse. l’optimisation de chacunes de ses phases lors du développement a donc permis d’obtenir d’excellentes performances en remontée au vent et en vitesse de pointe. C’est une aile qui vous conduira loin dans votre pratique!

L'aile de Windfoil ULTRA LIGHT WIND - ULW 1200

« Du plaisir à tout point de vue  »

Forcé de constaté que la majorité des windfoilers sont d’ancien windsurfers qui n’ont plus 20 ans et en Windfoil on sait tous qu’un pumping efficace détermine directement votre aptitude en plage basse. C’est à partir de ce constat que l’équipe AlpineFoil a voulu concevoir l’arme quotidienne pour la majorité des pilotes qui souhaite lutter contre la tonicité, la légèreté et la puissance des moins de 25 ans….

Née d’une collaboration étroite entre plusieurs riders et l’équipe AlpineFoil. Nous avons défini les meilleures qualités d’une aile de light wind comme critères de référence tant pour le départ plage basse que pour la maniabilité en vol et le comportement en conditions fortes.

Durant notre période de développement, nous avons testé des prototypes en usage quotidien, les retours très fins que nous avons reçu ont été retravaillés dans la conception, jusqu’à ce que nous ayons non seulement atteint, mais même dépassé les critères que nous nous étions fixés.

A la fin, les riders n’avaient plus qu’une question en tête : quand est-ce qu’on l’aura cette 1200?

Cette 1200 c’est avant tout un planeur basse consommation. Son allongement important associé à son profil issu des Kitefoils de compétition lui procure une traînée minimaliste pour cette surface et une allure racée.

Notre ambition n’étant pas de créer une machine de race mais bien l’arme quotidienne pour la majorité des pilotes, il nous fallait assagir l’ensemble.

 

Commentaires

  • Hervé.S
    • 1. Hervé.S Le 10/09/2019
    Les conditions météo Xtra-light de l'été m'ont conduit à passer en mode ULTRA LIGHT WIND pour le Windfoil ; c'est à dire voler dans franchement moins de 10 kts de brise.

    Comment faire ? La base du succès repose l'aile de WIndfoil ULW1200 mais je tenais à détailler le combo dans son ensemble car il s'agit d'une arme absolue ANTI PETOLE !

    Comme toujours en foil, il reste vain de ne parler que d'un élément et même si WIndfoil occupe la place de choix ; en l’occurrence le WIndfoi A1 carbone d'AlpineFoil avec son stab de race et l'aile ULW 1200, le gréement et la planche jouent également un rôle déterminant.

    Déterminant, car dans ces conditions extrêmes, la question cruciale demeure LE DECOLLAGE ! Je précise que je décris ici le combo pour voler en Windfoil dans moins de 10 kts de “vent” et plus précisément autour de 8 kts de “souffle”... Je n'invente rien car les multiples planchistes du club refusent de sortir leur matériel et de gréer. Ils demeurent spectateurs d'une scène mortelle pour leur moral : le décollage dans pétole ! C'est devenu la hantise locale et en ce qui me concerne une véritable passion...

    Alors comment ? Si l'arme l'aile de Windfoil ULW 1200 reste l'ingrédient de base, il s'agit pour mon gabarit de l'été (78 kg) de mettre en œuvre un gréement efficace... Qu'est-ce ? Personnellement, je tourne avec une voile freerace à trois cambers (Switchblade de Loft) avec un wish carbone ultra light (AL360), un mât rdm 100% carbone et un point d'écoute réglable. Ce trim est essentiel car il permet de doser au max de puissance pour le décollage et de réduire en conséquence une fois en vol.

    Un gréement efficace n'est pas seulement synonyme de puissance mais surtout de nervosité et de légèreté. Un tel gréement permet alors des manœuvres de PUMPING extrêmement dynamiques. Mais cette dynamique réclame un flotteur qui présente une capacité de glisse initiale élevée ! Là encore, la largeur qui focalise tout le monde n'est pas l'unique facteur qui par ailleurs peut avoir pour conséquence exactement l'inverse du but recherché. Il est faux de prétendre qu'un flotteur part d'autant plus facilement au planing qu'il est large à moins de préciser son corollaire ; à savoir qu'il faut alors augmenter la puissance de la voile... Une sorte de spirale dans laquelle je me refuse d'entrer. Quel plaisir en vol avec une grosse bâche lourde de 10 m² ?

    Il faut donc optimiser dans le compromis... J'utilise personnellement un flotteur non dédié au foil mais compatible ; il s'agit d'un slalom XL de 150 L pour 89 de large full carbone mais un peu pincé sur l'arrière (Elix R1X-XL). Il n'appartient donc absolument pas à la classe des flotteurs dédiés foil de PWA en 91 jusqu'aux straps AR !

    Nous tenons là un combo littéralement explosif car l'aile de WIndfoil ULW 1200 génère dès 6-7 kts de vitesse sur trajectoire suffisamment de lift pour favoriser une petite accélération. En appuyant le pumping sur le pied arrière pendant les quelques secondes nécessaires, la vitesse de déplacement avoisine alors 10-11 kts et la magie s'enclenche !

    Le windfoil A1 carbone avec l'aile de windfoil ULW 1200 et son stab race (cale rouge 1.5°) amorce le décollage pour mon gabarit à 12-13 kts de vitesse de déplacement et la vitesse vient se stabiliser autour de 17-18 kts avec des pointes liées au pilotage vers 19-20 kts. Et ce toujours dans moins de 10 kts de brisette de vent.

    C'est à tel point efficace que l'ensemble du panel des planchistes du club m'a récemment demandé "si j'avais mangé du lion" !!

    Mais ce domaine de « l'extrême light-wind » demande un investissement sur le plan physique assez contraignant et j'avoue prendre un pied extra en tournant dans le domaine beaucoup plus accessible de force 3 établie ; soit 11-13 kts de brise. Le Windfoil A1 carbone 2019 équipé de l'aile de Windfoil ULW 1200 et s tabilisateur race donne à merveille mais cette fois presque sans effort au décollage, toujours sur le même type de flotteur (slalom XL par exemple) mais avec une voile « modeste » autour de 7,5 m² de type freeride ou freerace. Les voiles « race no cam » comme les Ac-X de Point-7 sont également superbes pour cet exercice. On obtient le vol sans contraintes particulières et l'on peut même poursuivre dans le vent fraîchissant... Et si les conditions se corsent, atteignant des moyennes dans la quinzaine de nœuds, alors il suffit de jouer d'un coup de clé et de repartir sur l'aile de WIndfoil RLW700 ; c'est alors une nouvelle séduction... Voler, voler et encore voler avec un flotteur, deux voiles et deux ailes ; ça tient dans n'importe quel véhicule. Bons vols !